Moken, une petite entreprise Landaise, est partenaire de l’aventure et on vous explique ici pourquoi !

Sur la plage abandonnée

Alors que je me baladais sur les plages reculées du Choco en Colombie, une vision d’horreur m’apparut. La laisse de mer était composée pour moitié de plastique. Chaussures, brosses à dent, lunettes… Remplacés par de plus neufs, nos outils domestiques passés de mode se retrouvaient là, condamnés à errer pour l’éternité. Leurs créateurs trop occupés par le profit, ont oublié de leur donner le pouvoir de mourir.

Cette histoire se raconte dans le monde entier. Seul le nettoyage régulier de nos plages en période estivale nous fait oublier, le temps d’un instant, l’immortalité du plastique. 

Un de nos premiers objectifs durant notre voyage en Amérique du Sud est de limiter au maximum nos déchets. Nous avons quasi-bani le plastique de notre quotidien. Mais la tâche n’est pas aisée ; ce matériaux révolutionnaire a envahi notre vie.

Une vision sans plastique

Heureusement, de plus en plus de personnes se mobilisent pour proposer des alternatives au plastique. C’est le cas de Moken, cette entreprise Landaise créée en 2014, propose une alternative éco-responsable à la conception de lunettes. Inspirés des éléments naturels tels que l’eau, le sable et le bois, 90% de ses produits sont en matériaux naturels et biodégradables. 

Parfaites pour protéger vos yeux en toute élégance, ces paires de lunettes ne rejoindront plus le cimetière des immortels !